Vous êtes ici : Version française

Séminaire

Séminaire : "Réflexions sur le Capitalocène et la ville, dans un contexte de post-croissance au Japon"

Le 5 février 2020

Séminaire approches anthropocènes de l'Ecole urbaine de Lyon

Par Vincent Mirza, anthropologue, professeur à l’université d’Ottawa
Responsabilité scientifique : Michel Lussault
De 16h30 à 18h30
Halles du Faubourg - Lyon
10 impasse des Chalets
Lyon 7ème
Tramway ligne T2, arrêt Route de Vienne 
 
Tokyo, Japon - Marcellin Bric pour Unsplash
Tokyo, Japon - Marcellin Bric pour Unsplash

Après Hishida Idetaka et Nakai Norihiro, l'Ecole urbaine de Lyon reçoit un troisième invité, Vincent Mirza, qui exposera des recherches sur le cas japonais, clôturant ainsi un cycle de séminaires "Approches de l'Anthropocène" consacré à ce pays.

Écouter la présentation audio du séminaire par Vincent Mirza :

Cette présentation portera sur la façon dont le Capitalocène médiatise la relation entre la ville, l’environnement et les catastrophes au Japon. Pour ce faire, je discuterai, d’une part, la relation entre Tokyo et ses cours d’eau et, d’autre part, la création d’éco-villes intelligentes afin de revitaliser d’anciennes régions contaminées par la production industrielle".

Vincent Mirza
est anthropologue, professeur à l’université d’Ottawa, School of Sociological and Anthropological Studies. Il y dirige le LIVUC, Laboratoire interdisciplinaire d’études de la ville et des processus urbains contemporains.
 
Ses travaux portent sur les dynamiques des transformations sociales, dans un contexte de capitalisme avancé en Asie et plus particulièrement au Japon. Il s'intéresse, non seulement, à la façon dont les relations de pouvoir articulent les modes de domination (violence symbolique, hégémonie), mais aussi à l'impossibilité de réduire le social à ses structures. Dans ce contexte, ce sont les aspects fluides et émergents des pratiques et des représentations sociales, ainsi que leurs transformations qui retiennent son attention.

Il tente ainsi de comprendre comment l'économie politique est liée à la vie quotidienne et aux différents modes d'incorporation et de désincorporation, mais aussi comment le passé, le présent et le futur sont représentés dans la formation de l'ordre social. Ses recherches recoupent plusieurs champs de l'anthropologie, tels que le travail et la ville.