Vous êtes ici : Version française

Quand l'épidémie arrive en ville / Podcast Les Mercredis de l'Anthropocène

Le 1 juillet 2020

Lyon confinée, le 21 mars 2020  ©Adrien Pinon/École urbaine de Lyon
Lyon confinée, le 21 mars 2020 ©Adrien Pinon/École urbaine de Lyon

Le Covid-19 a fait entrer l’année 2020 dans les annales de l’histoire, et en particulier de l’histoire urbaine, les villes ayant été « vidées » durant deux mois, parfois plus, et partout dans le monde : les habitants ont été assignés à résidence, quasiment toutes les activités et services ont été fermés, la circulation des humains s’est amoindrie comme peau de chagrin (contrairement à celle des autres vivants). Ce temps a laissé de la place à la réflexion et aux conditions de reprise de la vie urbaine à l’heure d’une conscience de la vulnérabilité de nos systèmes. Cette épidémie n’étant pas la première à entrer dans la ville, quelles transformations ont-elles suscitées ? Quelles mutations pourraient être avancées en ce début de XXIe siècle ? Pour en parler, un historien spécialiste des risques environnementaux en milieu urbain ; un géographe, qui a placé au centre de ses recherches, la question des mondes urbains anthropocènes.

Intervenants :

- Stéphane FRIOUX, historien, Maître de conférences en histoire contemporaine à l'Université Lumière-Lyon 2, membre du Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes, membre junior de l'Institut universitaire de France (2018-2023), président du RUCHE.
- Michel LUSSAULT, géographe, Professeur à l’École Nationale Supérieure de Lyon, membre du laboratoire de recherche Environnement, villes, sociétés et du Labex IMU, directeur de l’École urbaine de Lyon.

Animation : Valérie DISDIER, Responsable du pôle programmation et diffusion de l'Ecole urbaine de Lyon.

Retrouver le podcast sur le blog Anthropocene2050


Lire la tribune de Michel Lussault dans Rue89 Lyon : "Un virus qui témoigne de la géographie du monde".