Doctorants

Thomas
BOUTREUX

Doctorant, Université Claude Bernard Lyon 1

Thèmes de recherche

Ecologie Urbaine, Biodiversité, Aménagement, Géographie, Habitat Collectif, Recherche-Action, Science Participative, Sols, Insectes, Végétation, Paysage, Design, Forme Urbaine.

Sujet : "Ecologie et géographie de la biodiversité des espaces végétalisés des habitats collectifs".

Faire place à la biodiversité dans l’aménagement urbain et retisser nos liens aux vivants.

Le travail de recherche-action de Thomas Boutreux porte sur une première approche géographique et écologique de la biodiversité résidentielle en habitats collectifs. Ces espaces concernent, au quotidien, la majeure partie de l’humanité (plus de 80% des ménages de la métropole de Lyon, territoire d’étude) et demeurent du point de vue écologique une terra incognita planétaire.

Pourtant, ces espaces habités peuvent être une zone critique d’interaction des citadins avec la biodiversité. Entre nature de proximité et espaces domestiqués, peut-on concilier densification et biodiversité ? Attentes paysagères des habitants et qualité des écosystèmes urbains pour les besoins des autres vivants ? La démarche de recherche-action cherche à mettre en valeur les pratiques, trajectoires et retours d’expériences participatives, ainsi que rassembler les acteurs autours de ces enjeux de durabilité urbaine, d’une écologie des communs et de la réconciliation aux vivants comme solution fondée sur la culture face à l’Anthropocène.

L’urbanisme écologique est en tension actuellement entre densification et végétalisation, présenté comme un dilemme entre durabilité et habitabilité. Une première étude statistique en cours de publication a permis de montrer que concilier ces deux qualités est possible tant la densité urbaine des opérations explique peu la végétalisation. Les résultats montrent l’importance cruciale de la forme urbaine et de la végétalisation de l’espace non bâti pour proposer et décliner un panel de morphologies, pratiques paysagères et préconisations opérationnelle et réglementaires pour les PLU. Le référentiel produit permet d’outiller efficacement des indicateurs émergents comme les coefficients de biotope ou l’open-space ratio pour les politiques de zéro artificialisation. 50% de végétation est un objectif réaliste, un taux deux fois supérieur à la moyenne actuelle.

Une vaste campagne de sciences citoyennes a permis d’accompagner les résidents à la redécouverte de la biodiversité et à l’élaboration de projets co-construits de réappropriation paysagère, aboutissant à des travaux conséquents de revégétalisation. Par ailleurs, de la qualité des sols en passant par les plantes, les insectes et les oiseaux, les données de biodiversité révèlent aussi des seuils critiques conformes aux préconisations de morphologie urbaine retenues.


Etablissement : Université Claude Bernard Lyon 1.
Ecole doctorale : E2M2.
Laboratoire d’Ecologie des Hydrosystèmes naturels et anthropisés (CNRS 5023)
Laboratoire Environnement Ville Société (CNRS 5600)

Activités / CV

Thomas Boutreux est doctorant en Ecologie Urbaine à l’Ecole Urbaine de Lyon.
Formé initialement en écologie et anthropologie de la flore tropicale, il a participé à plusieurs missions dans les forêts de Nouvelle-Calédonie, Tanzanie et Guyane. Il œuvrait précédemment à la gestion de la biodiversité des parcs publics de la Ville de Lyon. Par ailleurs, il est médiateur scientifique et culturel autour de la nature en ville depuis plusieurs années et développe des balades urbaines.

Ses recherches doctorales portent sur une première approche géographique et écologique de la biodiversité des espaces en habitats collectifs. Ces espaces concernent la majeure partie de l’humanité (plus de 80% des ménages de la métropole de Lyon) et demeurent du point de vue écologique une terra incognita planétaire. Entre nature de proximité et espaces domestiqués, peut-on concilier densification et biodiversité ? Attentes paysagères des habitants et qualité des écosystèmes urbains ? La démarche de recherche-action cherche a mettre en valeur pratiques, trajectoires et retours d’expériences participatives et rassembler les acteurs autours de ces enjeux.
Le Monde - La protection de la biodiversité démarre en bas de nos immeubles

Le projet de recherche action COLLECTIFS quelle biodiversité au pied de votre immeuble ?
fédère un consortium de chercheurs, associations naturalistes, habitants, bailleurs sociaux et collectivités territoriales pour la connaissance et la renaturation de nos espaces urbains habités, par une facilitation technique. Il est financé par le labex IMU et la Métropole de Lyon.
Page officielle du projet
Page Facebook
Participation Habitante – Arthropologia
Labex Intelligence des Mondes Urbains

Activités Ecole Urbaine de Lyon :

Podcast Mercredis de l’Anthropocène : Perception sensorielle de la biodiversité
Balades Urbaines : à l'école (buissonnière) de l’anthropocène
Plateau Débat : Végétaliser les villes
Un objet pour penser l’anthropocène : la tondeuse à gazon
Participation au travail d'enquête anthropocène au Pays de l'Arbresle (juin 2021).

CV : Linkedin