Débats / Conférences / Entretiens, Radio | Ecologie / nature / Biodiversité / Animaux / Climat , Environnement, Sciences humaines et sociales, Ville / Questions urbaines / Mobilités, Arts / Littérature / Cinéma, Impact Global

Les Mercredis de l'Anthropocène, saison 6 : programme du mois de décembre 2021

Du 1 décembre 2021 au 15 décembre 2021

De 18h30 à 20h
Séances des 1er et 15 décembre à Hôtel71, Lyon 2ème
71 quai Perrache, Lyon 2ème.
Tram T1 ou T2, Arrêt Hôtel de Région - Montrochet.

Séance du 8 décembre à l'Université Jean Monnet, Saint-Etienne
Bâtiment des Forges, (amphi L219).

Dernière période de la Saison 6 des Mercredis de l'Anthropocène, toujours en partenariat avec Rue89Lyon, Radio Anthropocène, en collaboration avec Radio Bellevue Web. Au programme : artistes et scientifiques se saisissent des grand enjeux du siècle, le territoire-prospective de la vallée du Gier qui nous offrira l'occasion de proposer une séance exceptionnelle à Saint-Etienne, et comment interroger le territoire pour le projeter.


1 décembre - Artistes et scientifiques, ensemble, se saisissent des grands enjeux du siècle.
Sur Terre est un festival qui invite à nous saisir des grands enjeux de ce siècle. Nous vivons sur une mince surface où l’air, le sol, le sous-sol et le monde vivant interagissent. Certains scientifiques la nomment Gaïa et nous proposent de l’imaginer tel un être vivant complexe capable de s’auto-réguler. D’autres, considérant l’ensemble des crises nées des activités humaines, parlent d’Anthropocène. Autant d’approches dont la Scène nationale de Besançon s’empare au croisement des disciplines et des esthétiques.
Avec :
- Frank Micheletti, danseur et chorégraphe, qui a fabriqué une plateforme de créations plurielles avec Kubilai Khan Investigations.
- Michel Lussault, géographe, professeur à l’Ecole nationale supérieure de Lyon et directeur de l’Ecole urbaine de Lyon. Ses recherches et publications portent sur les mondes urbains anthropocènes.
- Ecouter le podcast du débat

8 décembre - La vallée du Gier, territoire-prospective.
Lieu : Bâtiment des Forges, Université Jean Monnet Saint-Etienne (amphi L219).
Accueil en présentiel sur inscription auprès de : ecole.urbaine@universite-lyon.fr
La vallée du Gier est une entaille étroite dans la bordure orientale du Massif Central, mais aussi une limite historique entre Lyonnais et Forez. Aux XIXe et XXe siècles, les eaux du Gier furent utilisées comme force motrice pour l’industrialisation massive de ce territoire. Cette longue artère post-industrielle est aujourd’hui questionnée : entre usines désertées et coteaux verdoyants, comment accompagner ce territoire en mutation ?
Avec :
- Ludovic Meyer, Directeur adjoint de l'Epures, Agence d'urbanisme de la région stéphanoise.
- Christelle Morel Journel, maîtresse de conférences en études urbaines au Département d'études politiques et territoriales de l’Université Jean-Monnet de Saint-Étienne et chercheure à EVS-Isthme (UMR 5600). Elle est membre du Comité d’orientation stratégique du LabEx « Intelligences des mondes urbains » (Université de Lyon). Ses recherches portent sur les stratégies de (re)développement des villes industrielles, les transformations des outils et politiques d’aménagement urbain et les processus de dévalorisation territoriale.
Animation : Quentin Dassibat, doctorant en sciences de l'environnement urbain à l'École urbaine de Lyon/École des Mines de Saint-Étienne.
- Lien pour écouter le débat (direct et podcast).

15 décembre - Interroger le territoire pour le projeter.
Partout sur la planète, à quelques rares exceptions, les espaces et les paysages sont anthropisés, transformés, dessinés par les actions humaines. Interroger le territoire en regardant toutes ses composantes, en intégrant toutes ses traces, en assumant ses potentiels et ses risques, ses interrelations avec tous les vivants, convoque-t-il de nouveaux outils exploratoires, d’enquête, de nouvelles compétences ?
Avec :
- Bertrand Vignal, architecte paysagiste associé de l’agence de paysage Base fondée en 2000, qui propose un rapport à la nature renouvelé : le paysage est immersif, vecteur de connaissance et d’expérimentation, empreint de forces naturelles et anthropiques transformées en langage de projet.
- Alexis Stremsdoerfer, architecte associé de Commune, société de maîtrise d’œuvre et de recherche, qui envisage le territoire non comme un espace à remplir, mais comme un lieu à valoriser.
Animation : Lou Herrmann


Voir le programme de novembre 2021 des Mercredis de l'Anthropocène textes et podcasts).

Voir le programme d'octobre 2021 des Mercredis de l'Anthropocène (textes et podcasts).