Vous êtes ici : Version française

Débats / Conférences / Entretiens, Cours publics, Ateliers / Séminaires, Book Club, Radio, Animation librairie, Manifeste mondial anthropocène, Portraits d'espaces, Emission de cuisine

A l'Ecole de l'Anthropocène 2021 : replays et podcasts

Du 25 janvier 2021 au 31 décembre 2021


L’École urbaine de Lyon, portée par la COMUE Université de Lyon, a proposé, pour la troisième année consécutive, le grand rendez-vous annuel « À l’Ecole de l’Anthropocène ». Objectif : comprendre, débattre, expérimenter avec des scientifiques, artistes, activistes, politiques et associations sur les mondes urbains et le changement global. Une édition exceptionnelle, à revivre sur le site dédié, pour explorer la question anthropocène par-delà toutes les frontières.

Retrouvez nos replays et podcasts sur : ecoleanthropocene@universite-lyon.fr

 

Album-photo de la semaine sur Facebook


Nouveau succès d'une expérimentation : Faire Ecole à partir de l'Anthropocène.

Le terme "Anthropocène" se trouve employé de plus en plus fréquemment en-dehors des cercles académiques, témoignant d’une plus grande démocratisation des savoirs sur le sujet et d’une attention accrue pour les questions liées à l’écologie en général. Ce que l’on propose de nommer Anthropocène, c’est cette nouvelle époque de l’histoire où il devient clair que l’être humain est une force agissant irréversiblement sur l’entièreté de la planète, provoquant une crise de son habitabilité même.
Pour la 3ème année consécutive, "À l’École de l’Anthropocène" a créé un espace novateur de débat public, ouvert à toutes et tous, sur cette question. Le partage de la richesse scientifique sur l’urbain anthropocène a, de nouveau, conduit à la participation de personnalités aux profils variés : géographes, biologistes, philosophes, sociologues, juristes, écrivains, artistes, entrepreneurs, activistes, politiques, représentants d’associations…
 

Une 3ème édition numérique et internationale.
Cette troisième édition s’est adaptée à l’expérience anthropocène inédite de la pandémie mondiale, en créant les conditions de nouvelles opportunités de partage et d’échanges. Les questions soulevées par l’actualité récente sont venues, par exemple, nourrir les réflexions et discussions, la notion de "vulnérabilité globale" ayant été choisie pour incarner un fil rouge de l’événement. L'édition nouvelle a été conçue dans un espace virtuel, afin d’accéder à une dimension plus largement internationale (collaborations avec le Nigéria, l’Australie, la Bolivie, l’Argentine, les États-Unis…). Toutes les séquences ont été enregistrées à Hôtel71 (Lyon 2ème), réinvesti en véritable "Hôtel Anthropocène".
 

Un événement multiforme avec 180 participants.
- 7 cours publics (avec des biologistes, juristes, philosophes, spécialistes d’agriculture, d’histoire de l’art…)
- 8 grands débats
- 25 ateliers et séminaires (parmi les thèmes : l’extractivisme, le décolonial, le temps, la ville…)
- 7 portraits d’espaces : « des résiliences habitées » (Kaboul, Caracas, Lagos, Lyon…)
- une programmation jeunesse (observation des oiseaux, constructions d’habitats pour animaux…)
- une résidence d'écrivain avec Camille de Toledo, en partenariat avec Arty Farty et la Fête du Livre de Bron.
- des performances (Kubilaï Khan Investigations)
- des émissions de cuisine
- des émissions de radio
- un Book Club en partenariat avec Villa Gillet
- un grand Manifeste mondial anthropocène (événement de 24 heures avec 150 pays). Une conversation avec 150 pays participants pour mobiliser un réseau, nourrir les imaginaires, témoigner pour les générations futures.
- une Nuit des Idées sur le thème « proches », en partenariat avec le Centre de Culture Contemporaine de Barcelone, l’Institut Français de Barcelone et Arty Farty.
 

Nnimmo Bassey, invité d’honneur de l’édition 2021.
Nnimmo Bassey (Nigeria) est l’un des principaux défenseurs et militants des droits humains et environnementaux en Afrique. Récipiendaire du Prix Nobel Alternatif (Right Livelihood Award) en 2010, il dirige le think-tank écologique Health of Mother Earth Foundation (HOMEF) qui siège à Benin City au Nigéria. Il est membre du comité de direction de l’organisation Oilwatch international, a été président de l’ONG Friends of the Earth International (FoEI) (2008-2012) et directeur exécutif de l’ONG Nigeria’s Environmental Rights Action (1993-2013). Il est aussi membre de l’Action Research Network for a Wellbeing Economy in Africa (WE-Africa).

Ses livres incluent We Thought it Was Oil, But It was Blood – Poetry (Kraft Books, 2002), I will Not Dance to Your Beat – Poetry (Kraft Books, 2011), To Cook a Continent - Destructive Extraction and the Climate Crisis in Africa (Pambazuka Press, 2012) et Oil Politics – Echoes of Ecological Wars (Daraja Press, 2016).

Partenaires :
Métropole de Lyon - Institut Français - Nuit des Idées - Institut Français de Barcelone  - Centre de Culture Contemporaine de Barcelone - Friends of Mother Earth Foundation - Hôtel71 - Arty Farty - Strate, Ecole de Design Lyon - SPL Lyon Confluence - Musée des Confluences - Librairie Archipel - Villa Gillet - Fête du Livre de Bron - Radio Bellevue Web - Cinéma Comœdia.

• Programmation réalisée avec la collaboration de October Octopus.

Photo : Dionisio Gonzalez.