Vous êtes ici : Version française > Media Lab

RÉFUGIÉ.E.S CLIMATIQUES : UNE FRESQUE PARTICIPATIVE

Le 25 janvier 2018

Entrée libre et gratuite de 14 heures à minuit !

IN STED
6 rue de la Part-Dieu 69003 - Lyon 

 

Depuis 2015, le collectif afghan Art Lords, fondé par les artistes plasticiens KABIR MOKAMEL et OMAID SHARIFI, recouvre les murs de Kaboul de cœurs géants, de portraits de héros du quotidien, de visages d’enfants. S’élevant ainsi contre les représentations et récits habituels d’une ville en guerre perpé- tuelle, le collectif propose de remettre l’imagination au cœur de la ville en invitant ses habitants à la dessiner ensemble, se réappropriant ainsi l’espace public par une action ar- tistique collective. À Lyon, pour la ‘‘Nuit des Idées : Imaginer la ville anthropocène’’, les deux artistes − rejoints par le street artiste et graphiste CART’1 − proposeront au public de prendre le pinceau avec eux pour les aider à peindre une fresque collaborative sur le thème des réfugiés climatiques.

KABIR MOKAMEL est né en Afghanistan, pays qu’il fuit en 1990 pour gagner l’Allemagne en tant que réfugié. Diplômé des beaux-arts de l’Université de Canberra, il expose ses œuvres en Australie, au Canada, en Afghanistan et en Allemagne. Ses travaux portent sur la diaspora, la souffrance des femmes, les traumatismes et les déplacements de population, conséquences de trois décennies de guerre. La prise de l’espace public par la pratique artistique, no- tamment par la peinture des murs de Kaboul, est un de ses thèmes de recherche artistique privilégiés pour Art Lords, collectif d’artistes afghans, dont il est le co-fondateur et l’actuel directeur artistique.

OMAID SHARIFI est un artiste plasticien afghan, il est le co-fondateur et président d’Art Lords, plateforme ouverte qui promeut l’art en Afghanistan, pour le changement social en libérant la parole sur des questions sociales, politiques, économiques et culturelles. Il a remporté plusieurs prix et distinctions parmi lesquels le Prix d’Excellence Contre la Corrup- tion remis des mains de Ban Ki-Moo, et le Prix des Médias Sociaux Afghans. Il a notamment co-fondé la campagne anti-corruption « I See You ».

CART’1, graffant depuis 1989, étudie les arts appliqués à Lyon partir de 1992. Il devient le collaborateur de plusieurs agences de communication à Lyon, Grenoble, Londres, Madrid et Paris, tout en voyageant à travers le monde pour s’adonner à sa véritable passion : peindre dans les rues. Son art l’amène à travailler essentiellement le noir et blanc, au travers de personnages et d’éléments assez petits, isolés, qui se retrouvent intégrés au lieu dans lequel il peint “comme des choses vivantes et faisant partie de la réalité. Depuis 2005, il alterne réalisations de peintures, conceptions de projets événementiels et création de dispositifs de graf tis technologiques à La Demeure du Chaos, un espace de créations collectives à proximité de Lyon. Il partage son temps entre Lyon et Barranquilla, en Colombie, où il a créé en 2015 le festival de street art“KillArt”.