Vous êtes ici : Version française > Formation > Projets et stages étudiants soutenus

(Co-)Habiter dans les quartiers historiques : dynamiques de cohabitations des usagers et processus de négociation des usages dans le Vieux-Montréal et ses anciens faubourgs

NOTE CRITIQUE
Thématique de recherche : La mobilité dans le Vieux-Montréal

rédigée par K.Herrera – version du 10 avril 2019

Pertinence des concepts (sources : Demande de subvention Mitacs , État de réflexion du 5 février 2019, et Compte-rendu de réunion avec la SDC du 20 février 2019)
Ce projet pilote vise à expérimenter une démarche de recherche-action avec la SDC VieuxMontréal et d’autres acteurs du milieu, pour co-construire des connaissances sur les dynamiques de cohabitations des usagers et processus de négociation des usages initiés par les acteurs du développement, menant à des approches renouvelées de planification et de gouvernance locale. Les résultats escomptés sont des solutions, des adaptations, des expérimentations, voire des innovations dans les initiatives publiques, privées et communautaires promouvant une meilleure cohabitation des usages et activités et, par conséquent, ayant un impact social et économique positif pour les communautés et les milieux des affaires locaux.
 
Ainsi, un des objectifs principaux de la recherche est de « Analyser et documenter les processus de négociation des usages dans le Vieux-Montréal et ses anciens faubourgs à partir d’initiatives concrètes portées par les acteurs publics, privés et communautaires ». Ces initiatives consistent en interventions « concrètes » s’incarnent dans l’espace urbain matériel, et ont un effet sur les conditions de cohabitations des usages et la perception des usagers du territoire — résidents, touristes, visiteurs montréalais et excursionnistes, travailleurs, gens d’affaires et itinérants.
 
Imaginées, développées et mises en œuvre par les acteurs locaux, ces initiatives relèves du milieu de pratique. Visant à répondre à la triade « Atténuer / Répondre / Favoriser » concernant les conditions de cohabitation, elles correspondent à différents projets résultant d’une réflexion de ces praticiens, dans le but de résoudre un problème observé et de mener à l’atteinte d’un état jugé meilleur. Ainsi, les acteurs praticiens développent des projets de design, concernant l’aménagement de l’espace, la coordination des transports, etc., et la recherche (Co-)Habiter dans le Vieux-Montréal et ses anciens faubourgs a pour objectif de mener une démarche de recherche permettant d’accompagner ces projets pour les théoriser, les critiquer et les bonifier en collaboration entre les chercheurs et les praticiens.

Lire la note complète