Vous êtes ici : Version française > Media Lab

Séminaire "Quantification, métropoles et anthropocène"

Le 8 février 2019

Séance 2. La pollution de l’air urbain à l’heure du big data : la perspective des stations de mesures portables
 
de 10h à 12h 
 
Halles du Faubourg - Lyon
Photo by Denys Nevozhai on Unsplash
Photo by Denys Nevozhai on Unsplash

Première des formes de la quantification moderne : la mesure physique. A l’heure de la croissance urbaine mondialisée, les pollutions apparaissent le nouvel enjeu de gouvernement. Leur mesure constitue le préalable à beaucoup de choses. L’expérimentation MobiCit’Air d’agrégation de mesures individuelles, conduite à Grenoble, ouvre de nouveaux horizons scientifiques et politiques.

Intervenants invités


Stéphane La Branche 
Climatologue de la société, chercheur indépendant, membre du GIEC/IPCC (5e Rapport), expert invité sur le projet de Loi sur la Transition Energétique et sur la Phase 2 de la stratégie nationale d’adaptation de la France. Mes recherches portent sur la compréhension des freins et des moteurs aux changements liés au changement climatique, à la transition énergétique (adaptation, mobilité, énergie, territorialisation, urbanisme, représentations sociales et pratiques quotidiennes) et à l’amélioration de la qualité de l’air. 
 

Natacha Gondran
Maitre-assistante en Sciences et génie de l’environnement au sein de Mines Saint-Etienne / UMR 5600 EVS, elle développe ses activités de recherche et d’enseignement sur la question de l’évaluation et de la représentation des enjeux environnementaux dans une perspective de transitions écologique et énergétique. Elle est titulaire d’un diplôme d’ingénieur, spécialité Génie énergétique et environnement de l’INSA de Lyon et d’un doctorat, spécialité Sciences et techniques des Déchets. Avec Aurélien Boutaud, elle a publié, en février 2018, « L’empreinte écologique », 2eme édition, collection Repères aux éditions La Découverte.

Claire Chappaz 
Claire Chappaz travaille depuis de nombreuses années sur le montage et la coordination de projets, dans le domaine de la qualité de l’air. Depuis quelques années, elle coordonne au sein de l’Observatoire de la qualité de l’air Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, les programmes d’Innovations technologiques et de Coopérations internationales. 

 

Animation

Fabrice Bardet
Directeur de recherches au laboratoire EVS du CNRS, Fabrice Bardet a publié en 2014 un ouvrage intitulé « La contre-révolution comptable » dans lequel il propose de distinguer les différentes formes de quantification qui alimentent l’action publique, soulignant la place déterminante qu’ont acquise les comptabilités ces dernières années (Bardet 2014).
Il développe aujourd’hui ses travaux sur les formes de quantification financière en particulier sur le terrain des métropoles dans lesquelles les quantifications ne cessent de prendre plus de place avec la numérisation des économies urbaines. Ingénieur de l’ENTPE, docteur en science politique de l’Université Paris 1 Sorbonne et habilité à diriger des recherches à l’Université de Lyon, il est corédacteur de la revue Métropoles.