Vous êtes ici : Version française > Media Lab

Séminaire | Développement durable, Ville / Questions urbaines / Mobilités

Quelle ville intelligente est possible ?

Le 26 juin 2019

Séminaire ouvert au public
Après-midi, à partir de 14h30
Halles du Faubourg - Lyon
10 impasse des Châlets 
Lyon 7ème 
Tramway, ligne T2 - Arrêt Route de Vienne 

Durant une après-midi, le 26 juin, aux Halles du Faubourg, ce séminaire aura pour mission de cerner les objectifs, les enjeux et les limites de la ville intelligente...

L’expression ville intelligente est un terme complexe qui englobe plusieurs réalités comprises parfois dans des termes tels que smart city, e-cité ou encore ville collaborative. Elle fait interagir trois grands groupes d’acteurs : les décideurs politiques, les industriels et les citoyens, autour de problématiques de développement durable couplées à celles du bien-être de la population urbaine.
Cette expression peut être facilement mal interprétée. En effet, ce n’est pas la ville qui est intelligente mais ses réseaux (d’eau, d’électricité, routiers…) qui sont gérés de manière intelligente. Le numérique et les TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) sont utilisés comme des outils de gestion de la ville et de collecte de données. Mais ce nouveau modèle de ville du futur n’est en rien idéal et soulève bon nombre de questions et limites. 
 
La ville intelligente tente de coupler les enjeux du développement durable et de la nouvelle « société numérique » non sans une certaine contradiction. Pour ce faire, la logique smart est étendue à un maximum de réseaux et le développement de la ville se voit régulé et optimisé par les TIC et un meilleur accès au Big Data. 
 
La ville apprenante, concept attaché à la ville collaborative, va plus loin dans la logique de smart city, en donnant aux usagers la possibilité de construire l’intelligence urbaine, via leurs smartphones et l’économie dite wiki. Cette dernière peut être comprise comme étant un modèle dans lequel les citoyens sont à la fois créateurs et utilisateurs de service ou de donnée, comme avec les Air B&B ou Open Street Map. 
 
La ville intelligente offre pléthore de possibilités et chaque commune s’oriente autour d’enjeux différents aboutissant parfois à une ville sensible et sensorielle, dans laquelle les TIC et les capteurs ont un rôle prépondérant dans la gestion des réseaux et de l’espace, ou à une ville plus collaborative et spontanée, dans laquelle les citoyens, usagers des TIC, sont sur le devant de la scène. 

Aucune ville n’est complètement intelligente et ce concept reste encore un idéal en construction avec ses limites ; notamment en ce qui concerne la dématérialité liée au numérique, le changement que les TIC apportent dans la prise de décision politique, ou encore la contradiction entre le développement durable et l’usage de plus en plus important de nouvelles technologies. 

Le but de ce séminaire est donc de cerner les objectifs, les enjeux et les limites de la ville intelligente, afin de donner une acception précise de ce concept encore nouveau, voire changeant, et en mal de définition.

L’intervention de Jean Danielou permettra d’apporter une définition vaste de ce concept. 
La participation d’Alexandrine Lapoutte, de l'Université Lumière Lyon 2 sera un moyen de mieux comprendre l’organisation de l’économie sociale et solidaire.
Quant à Hervé Rivano, il nous fournira un éclairage sur les TIC et les domaines où sont applicables les concepts liés à la ville intelligente. 

Jean Daniélou, de formation philosophique, est diplômé du master « Affaires urbaines » de Sciences Po Paris. Il a réalisé plusieurs travaux de recherche sur la smart city. 
Alexandrine Lapoutte est Maître de Conférences en Sciences de Gestion à l'Université Lumière Lyon 2. Elle enseigne dans les domaines de l’entrepreneuriat, de la stratégie et de la responsabilité sociale des entreprises.
Hervé Rivano est Professeur des Universités à INSA Lyon, Chef de l’équipe Inria/INSA Lyon/CITI lab Agora et membre de l’Ecole Urbaine de Lyon