Vous êtes ici : Version française > Media Lab

Exposition | International

Exposition "Chine, Construire l'héritage"

Du 13 septembre 2018 au 20 janvier 2019

Avec le soutien de l’Ecole Urbaine de Lyon

Exposition : 15 septembre 2018 au 20 Janvier 2019, Archipel Centre De Culture Urbaine, Lyon

Séminaires, conversation, vernissage : 14, 15, 16 septembre 2018
Archipel Centre De Culture Urbaine

Des architectes et urbanistes chinois œuvrent depuis une vingtaine d'années à une remise en cause des processus de production de l’espace qui se sont imposés en Chine. Ils savent puiser dans leur histoire pour dessiner les lieux de vie, des urbains et des ruraux, du domestique au public, du collectif à l’individuel, du ludique au labeur, du culturel à l’artisanat, du social au commerce. Engagées, leurs réalisations sont nourries des vertus opératoires de la pensée traditionnelle qui exploite les capacités de l'architecture à convoquer l'art, l'usage, et la technique. Ainsi, au croisement de l'architecture et de la ville, ces principes réhabilitent parfois des éléments fondamentaux de l'architecture chinoise, ou s'en inspirent. Ils forcent ainsi à une relecture d'une culture souvent mal connue, volontairement ou par ignorance, et posent la question de l’héritage.

Que savons-nous de la Chine ? Qu’elle est l’une des civilisations les plus anciennes, qu’elle est aujourd’hui le pays le plus peuplé de notre planète avec 1,400 milliards d’habitants, qu’elle talonne la première puissance économique mondiale, qu’elle est l’usine du monde… peu de choses en somme. Nous sommes traversés d’images de mégalopoles et de rizières en restanque, de rues bondées et de calligraphies, de photomontages de LIU Di et de films de ZHANG Yimou, de la Cité interdite de Beijing et des tulou du Fujian, d’idéogrammes et de lanternes célestes, de la Grande Muraille et du Fleuve Jaune … Mais que connaissons-nous réellement de cette partie de notre monde ? Savons-nous par exemple que la Chine cherche à se réapproprier sa richesse culturelle, alors qu’elle a engagé une éradication massive des traces construites de son passé, afin d’entrer dans une modernité d’une ampleur sans précédent ?
Des « modèles » immobiliers inscrits dans des plannings contraints, associant partenaires publics et privés dans le montage financier, sont appliqués dans tout le pays. La mixité sociale et la mixité d’usage d’un grand nombre d’anciens quartiers ont été détruits, et pourtant, en rupture ou en réaction, la Chine est devenue un véritable laboratoire d'expérimentation architecturale et urbaine mené par une nouvelle génération d’architectes. À l’instar de WANG Shu (Amateur Architecture Studio), le plus repéré d’entre tous, Pritzker 2012 oblige, ces architectes et urbanistes œuvrent depuis une vingtaine d'années à une remise en cause des processus de production de l'architecture et de l'urbanisme qui se sont imposés en Chine. Leurs travaux sont précieux pour comprendre ces évolutions dont nous sommes les témoins. Ils savent puiser dans leur histoire pour dessiner les lieux de vie, des urbains et des ruraux, du domestique au public, du collectif à l’individuel, du ludique au labeur, du culturel à l’artisanat, du social au commerce.
Engagées, leurs réalisations sont nourries des vertus opératoires de la pensée traditionnelle qui exploite les capacités de l'architecture à convoquer l'art, l'usage, et la technique. Ainsi, au croisement de l'architecture et de la ville, ces principes réhabilitent parfois des éléments fondamentaux de l'architecture chinoise, ou s'en inspirent. Ils forcent ainsi à une relecture d'une culture souvent mal connue, volontairement ou par ignorance, et posent la question de l’héritage.
Dans ce climat ouvert et expérimental, l’architecture se libère et se livre à des expériences, parfois radicales, mais qui contiennent une magnifique énergie où surgit la création, née d’un travail intense. Tisser les liens entre les gens, comprendre la complexité des enjeux à résoudre, réconcilier passé et présent, absorber et transcender les savoir-faire, voir pour comprendre, écouter pour convaincre, faire avec le déjà-là, faire avec ceux qui sont là, emmener les idées jusqu’à leur concrétisation… processus de création à l’œuvre en Chine et dans le monde.

Programme 
Vendredi 14 septembre 2018, 19h
Hôtel de Ville de Lyon - Place de la Comédie 69001 Lyon
Conversation entre les architectes Paul ANDREU, LIU Yichun (Atelier Deshaus), et ZHANG Ke (Standardarchitecture)
Entrée libre sur inscription contact@archipel-cdcu.fr

LIU Yichun (1969) et ZHANG Ke (1970) sont représentatifs de la scène architecturale chinoise la plus créative, Paul ANDREU (1938) travaille et séjourne en Chine depuis plus de vingt ans. Une conversation entre deux générations, deux pays, autour de la question de l’héritage spatial en Chine.


Samedi 15 septembre 2018, 11h30-17h15

École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon - 8 bis quai Saint-Vincent 69001 Lyon
Séminaire « Chine, construire l’héritage »
Entrée libre sur inscription contact@archipel-cdcu.fr

• 11h30-13h table ronde « Chine construire l’héritage » :
  Caroline BODOLEC (Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine)
  Florence GRAEZER-BIDEAU (École Polytechnique Fédérale de Lausanne)
  HUA Li (Trace Architecture Office)
  ZHUO Min (China Academy of Arts)
Animation : Valérie DISDIER (Archipel Centre De Culture Urbaine)
• 14h-14h30 conférence de LIU Yichun (Atelier Deshaus)
• 14h45-15h15 conférence de CHEN Haoru (Atelier Chen Haoru)
• 15h30-17h table ronde « Chine construire l’héritage en ville » :
  Jérémie DESCAMPS (Studio Sinapolis),
  Michel LUSSAULT (École Urbaine de Lyon),
  WU Shabing (ICOMOS Wuhan),
  JIANG Ying (O-Office)
Animation : Jérémy CHEVAL (École Urbaine de Lyon)
• 17h-17h15 Le Parc International Cévenol / Centre d’Art Contemporain Sino-Français par FAN Zhe


Samedi 15 septembre 2018, 19h
Archipel Centre De Culture Urbaine - 21 place des Terreaux 69001 Lyon
Vernissage de l’exposition « Chine, construire l’héritage »
Commissariat et coproduction : Archipel Centre De Culture Urbaine, Cité de l'architecture & du patrimoine, École Nationale Supérieure d'Architecture de Saint-Étienne, École Urbaine de Lyon
Exposition jusqu’au 20 janvier 2019

Entrée libre sur inscription contact@archipel-cdcu.fr

« Chine, construire l’héritage » avec les réalisations de : 3andwich Design, Amateur Architecture Studio, Approach Architecture Studio, Archi-Union, Archstudio, Atelier Chen Haoru, Atelier Deshaus, AZL Architects, Jiakun Architects, Onearth Architecture / Beijing University of Civil Engineering and Architecture, O-Office, Original Design Studio, People's Architecture Office, Rural Urban Framework / Hong Kong University, Trace Architecture Office, Vector Architects, Standardarchitecture, ZHANG Jie / AN-Design Architecture ; CHEN Yun / Dinghaiqiao Mutual Aid Society, Jérémy CHEVAL & Purple Roof Art Gallery, TM Studio, SHAO Yong, ZHOU Jian, ZHOU Ke.


Dimanche 16 septembre 2018, 11h30-16h

École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon - 8 bis quai Saint-Vincent 69001 Lyon
Séminaire « Chine, construire l’héritage »
Entrée libre sur inscription contact@archipel-cdcu.fr

• 11h30-12h conférence de HUA Li (Trace Architecture Office)
• 12h15-12h45 conférence de ZHANG Ke (Standardarchitecture)
• 13h45-15h15 table ronde « Chine construire l’héritage en campagne » :
  CHEN Haoru (Atelier Chen Haoru),
  FAN Zhe (Parc International Cévenol / Centre d’Art Contemporain Sino-Français),
  Bruno-Jean HUBERT (École Nationale Supérieure d’Architecture Paris-Malaquais),
  Marlène LEROUX (Archiplein),
  SHAO Yong (Université de Tongji),
Animation : Françoise GED (Cité de l’architecture & du patrimoine)
• 15h30-16h conférence de HE Jianxiang (O-Office)