Vous êtes ici : Version française > Media Lab

Sciences humaines et sociales,  Culture scientifique et humanités,  Citoyenneté,  Culture
Publié le 28 mars 2018 | Mis à jour le 12 avril 2018

Exilé en sursis

Recherche collective du master VEU

Lors des 13èmes rencontres « Et si on en parlait » organisées par l’Université de Lyon, l’association Pas de côté a proposé à une 30aine de participants une balade urbaine sur « La trace des migrations dans la ville » (25/11/2017). En collaboration avec la Direction Culture, Sciences, Société de l’Université de Lyon et l’École Urbaine de Lyon, trois étudiants de la mention de master Ville et Environnements Urbains (Lucas Hurstel, Johanna Lubineau et Eya Naimi) proposent un reportage interactif pour celles et ceux qui n’ont pas pu venir. Il prend la forme d’un récit du parcours spatial type d’un migrant (X) à Lyon. Cette fiction a été réalisée dans le cadre d’une activité commune de la mention de master Ville et Environnements Urbains avec la Direction Culture du service Sciences-société de l’Université de Lyon, encadrée par Samuel Belaud (Université de Lyon) et Mathilde Girault (doctorante en études urbaines, Université Lyon 2).


Comprendre les phénomènes migratoires contemporains, c’est également s’intéresser aux parcours, au rapport à l’espace et aux circulations des exilés dans nos villes. Une nouvelle lecture de nos espaces quotidiens s’offre alors à nous – et nous permet de mieux comprendre la lourde réalité de l’ultime étape du parcours souvent périlleux des migrants.

A l’arrivée, il faut nouer des relations, s’informer, survivre, se déplacer, tuer l’ennui … en même temps que l’administration publique acte une destinée : légal ou illégal … recevable ou irrecevable … ?

Autant d’étapes et de réalités auxquelles de nombreuses personnes sont confrontées chaque jour et depuis très longtemps.

Pour en savoir plus sur cet article, consultez

Pop' Sciences