Parution

Magazine A°2021 : des pistes de réflexion pour une époque inédite

Après le magazine A°2020 paru l'année dernière, l'Ecole urbaine de Lyon poursuit le déploiement de sa politique éditoriale avec la publication d'un nouvel objet : A°2021, son nouveau magazine annuel, co-édité avec les Editions deux-cent-cinq, est un produit éditorial original, entre la revue et le fanzine, pour réfléchir aux grands enjeux contemporains.

Assurer que l’on puisse réfléchir à ces grands enjeux contemporains et en disputer est une exigence au cœur du deuxième numéro du magazine et de la mission de service public de l’École urbaine de Lyon

A°2021 reprend le principe du premier numéro publié en janvier 2020. Objet graphique et éditorial audacieux, destiné à montrer la variété des approches, il propose les textes de nombreux auteurs issus de domaines variés (scientifiques, littéraires et artistiques), qui permettent d’appréhender la notion d’Anthropocène.

On y retrouve des textes de fond, comme un entretien avec la géographe Christine Chivallon, des articles annonçant les problématiques des cours publics 2021 de l'Ecole, des dossiers iconographiques, des aperçus de la diversité des formations qu'elle propose, ainsi que des articles consacrés à quelques-unes des thématiques abordées lors de A l'Ecole de l'Anthropocène 2021.

Il s’agit ici de revisiter la pensée et les phénomènes sociaux, à partir de la reconnaissance de cette crise de l’habitabilité d’une ampleur inédite et de proposer des pistes de réflexion et d’action pour que nous inventions collectivement de nouvelles manières de co-habiter.

Sommaire du magazine :

- Édito par Michel Lussault
- Lectures anthropocènes # 2020 par Bérénice Gagne

1 - À l’École de l’Anthropocène 2021

Du Nord au Sud
- Le bruit blanc du changement climatique, Andri Snær Magnason (texte paru le 20 octobre 2020 dans Il Post).
- L'anthropocène et le Sud global, Nnimmo Bassey.

Tous vulnérables
- Vulnérabilité et immunité partagées entre hommes et animaux : les leçons politiques des zoonoses, Frédéric Keck.
- Ensemble la folie et la mort, Joy Sorman (Extrait du livre À la folie, Flammarion, février 2021).

Quelle politique pour le climat ?
- Mark Alizart (Extrait du livre Le coup d'État climatique, Presses universitaires de France, Collection Perpectives critiques, février 2020).
- Holly Jean Buck, Conservation, géo-ingénierie et code (extrait du livre After Geoengineering : Climate Tragedy, Repair, and Restoration, Verso Books, octobre 2019).

Le corps
- Philippe Liotard, L’anthroposomatocène : l’humain, la Terre, le corps.

Colonialisme, Plantationocène, Subalterne
- Guillaume Blanc, Déconstruire nos croyances, (re)penser la nature (extrait du livre L’invention du colonialisme vert. Pour en finir avec le mythe de l’Éden africain, Flammarion, 2020).
- Entretien de Christine Chivallon par Bérénice Gagne, Plantationocène. La culture de plantation, matrice de l’Anthropocène (images de Jean-François Boclé).
- María Grace Salamanca González, Qui veut écouter le subalterne ?
- Julie Le Gall, Lieux de l’approvisionnement urbain : échos de la Plantation ? Photographies de Stefano Morrone au prisme du Plantacionocène.

Matérialité de l’immatériel
- Pierre Charbonnier (Introduction du livre Abondance et liberté. Une histoire environnementale des idées politiques, La Découverte, 2019).
- Jedediah Purdy, Le monde que nous avons construit (texte paru le 3 juillet 2018 dans Dissent).

2 - Cours publics 2021
- Au regard de « l’urbanité » : la campagne en France aujourd’hui, Claire Delfosse.
- Faire face à l’anthropocène : les voies du droit, Isabelle Michallet.
- Maîtrise de l'Information et Vicissitudes du Tangible, Stéphane Grumbach.
- Histoire des représentations des espaces-mondes urbains, Kader Mokkadem.
- Résilience des vivants, Olivier Hamant.
- L’anthropocène comme tournant cosmologique, Sverre Raffnsøe.
- De l’extractivisme au métabolisme du système urbain, Michel Lussault.

3 - En images
- Dessiner la ville d'après, regards croisés en bande dessinée sur le futur urbain d'après Covid-19.
- Bestiaire de l’Anthropocène : design non-intentionel. A Bestiary of the Anthropocene, Nicolas Nova et Disnovation.org (Onomatopee, mars 2021).
- Saint-Pierre-et-Miquelon, espace exotique par Stéphane Cordobes.
- Deep Design Lab - Explorations profondes des matérialités et des représentations visuelles de l’Anthropocène. Par Simone Fehlinger, Mathilde Pellé, Jean-Sébastien Poncet.

4 - Faire école
- Jérémy Cheval, Radio Anthropocène : un espace de formation.
- Patrick Degeorges, Accompagner l’appréhension des enjeux de l’Anthropocène
- Lou Herrmann, Une petite fabrique de la recherche à l’École urbaine de Lyon
- Jérémy Cheval, Workshop design À l’École de l’Anthropocène 2021.


Avec les contributions de : Mark Alizart, Nnimmo Bassey, Guillaume Blanc, Jean-François Boclé, Holly Jean Buck, Pierre Charbonnier, Jérémy Cheval, Christine Chivallon, Stéphane Cordobes, Patrick Degeorges, Claire Delfosse, Simone Fehlinger, Bérénice Gagne, Stéphane Grumbach, Olivier Hamant, Lou Herrmann, Frédéric Keck, La Ville d’Angoulême & la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image, Julie Le Gall, Philippe Liotard, Michel Lussault, Andri Snær Magnason, Nicolas Maigret, Isabelle Michallet, Kader Mokaddem, Stefano Morrone, Nicolas Nova, Mathilde Pellé, Jean-Sébastien Poncet, Jedediah Purdy, Sverre Raffnsoe, Maria Roszkowska, Maria Grace Salamanca Gonzalés, Joy Sorman.

Collection “À partir de l’Anthropocène”

Coédition École urbaine de Lyon et Éditions deux-cent-cinq

A commander auprès des Editions deux-cent-cinq :
https://www.editions205.fr/products/a-2021

Prix : 15€
Design graphique : Bureau 205