Radio, Rencontre - débat

Les Mercredis de l'Anthropocène, saison 5 : programme du mois de mai

Du 5 mai 2021 au 26 mai 2021

de 18h30 à 19h30
Hôtel 71
En ligne : en direct et en podcast

La Saison 5 des Mercredis de l'Anthropocène se poursuit avec la programmation du mois de mai 2021. Ce rendez-vous hebdomadaire, créé et mis en œuvre par l'Ecole urbaine de Lyon, vise à comprendre le changement global qui traverse nos mondes urbains. Chercheurs et spécialistes croisent leurs paroles et mettent au jour des solutions. Les débats, enregistrés depuis Hôtel71, sont à suivre en ligne (en direct et en podcast). Un événement en partenariat avec Rue89 Lyon.

Programme du moi de mai 2021

5 mai - La ville, territoire d’hospitalité ?
Comment la ville reçoit-elle les nouveaux habitants et les passants, les expulsés et les réfugiés, les touristes de toutes classes, les solitaires et les groupes, les jeunes et les vieux ? Des gestes aux espaces, quelles sont les formes et les pratiques de l’hospitalité ?
Avec :
- Chantal Dechmyn. Architecte-urbaniste et anthropologue. Avec l’ouvrage Lire la ville. Manuel pour une hospitalité de l’espace public (La Découverte, collection Dominique Carré 2020), elle prolonge l’approche qu’elle a mise en œuvre, pendant une vingtaine d’années, au sein de l’association Lire la ville. Créée en 1997 à Marseille, elle œuvrait à la reconversion de populations et de lieux disqualifiés.
- Sébastien Thiéry. Politologue et coordinateur du Pôle d’Exploration des Ressources Urbaines (PEROU), fondé en 2012 avec le paysagiste Gilles Clément. Le PEROU est un laboratoire de recherche-action qui expérimente de nouvelles tactiques urbaines afin de fabriquer l’hospitalité tout contre la ville hostile.
Animation :
- Valérie Disdier. Historienne de l’art et urbaniste. Après avoir co-créé et dirigé Archipel Centre De Culture Urbaine (Lyon), elle est depuis 2018 responsable du pôle programmation et diffusion de l’École urbaine de Lyon.
- Lire la tribune de Chantal Dechmyn paru dans Rue89Lyon
- Lien pour écouter la séance

12 mai  - Réparer. Arts et architectures à l’heure de l’Anthropocène
Réparer l’architecture. Un leitmotiv toujours plus d’actualité à l’heure de l’Anthropocène qui menace les conditions d’habitabilité sur notre planète. Architecturer la réparation. Une urgence sur la façon de conduire cette réflexion pour la rendre opératoire. Questionner la place de ce motif de la réparation dans les arts et les techniques au cours de l’histoire, enfin, pour porter attention à nos espaces de vie.
Avec :
- Norbert Hillaire. Essayiste, chercheur, artiste, et professeur émérite de l’université de Nice Côte-d'Azur (Département des Sciences de la communication et Art numérique). Il préside l’association Les murs ont des idées, dédiée à l’étude de l’habitat et de la ville de demain. Il est notamment l’auteur de La Réparation dans l’art (Scala, 2019).
- Paul Landauer, architecte, docteur et HDR, professeur à l’École d’architecture de la ville et des territoires Paris-Est, responsable de la filière de master Transformation, directeur de l’OCS-AUSser (UMR CNRS 3329) et fondateur de ABC Architects Building for Capacity. Ses derniers travaux de recherche portent sur le thème des architectures de la réparation, à propos duquel il prépare un ouvrage.
Animation :
- François De Gasperi. Doctorant au sein de l’Ecole urbaine de Lyon et rattaché au laboratoire Environnement Ville et Société à l’ENS de Lyon. Ses travaux portent sur la notion de « care » en urbanisme à travers une démarche ethnographique conduite à Lyon et Madrid.
- Lire la tribune de Paul Landauer "Plaidoyer pour une architecture de la réparation".
- Lien pour écouter la séance

19 mai - Les métropoles comme laboratoires de nouveaux modèles de « lieux d’innovation »
Quelles sont les conditions pour que le potentiel concentré dans les « lieux d'innovation » devienne une source de créativité et d'innovations sociales qui permettraient de faire face aux défis socio-économiques complexes du monde moderne ? Et ce distinctement des innovations technologiques. En 2020, Robert Pyka met en oeuvre cette recherche sur le site de Lyon et Saint-Étienne.
Avec :
- Robert Pyka. Professeur de sociologie à l’Université de Silésie à Katowice (Pologne), il est actuellement résident 2020-21 du Collegium de Lyon. Ses recherches portent sur l’évolution de l’Etat et des institutions territoriales dans le contexte de la globalisation. Il est l’auteur de Metropolization and local governance (University of Silesia, 2014) et de Globalisation – social justice – economic efficiency. French dilemmas (University of Silesia, 2008).
Animation :
- Michel Lussault. Géographe, professeur à l’École normale supérieure de Lyon et directeur de l’École urbaine de Lyon. Ses recherches se fondent sur l’idée que l’urbain mondialisé anthropocène constitue le nouvel habitat de référence pour chacun et pour tous. Ses deux derniers ouvrages sont Hyper-lieux. Les nouvelles géographies de la mondialisation (Seuil, 2017) et Chroniques de géo’ virale (Deux-cent-cinq, 2020).
(Lien pour écouter la séance à venir)

26 mai  - Questionner les liens entre ville et sport
La culture sportive est une combinaison de pratiques, de comportements, de systèmes de valeurs et de rapport au corps. Et il existe autant de cultures sportives que de sports. Les villes se sont emparées du sport : organisation d’évènements sportifs, dispositifs d’insertion et d’intégration par le sport, soutien aux clubs, grands stades, prise en compte des logiques sportives dans les projets de rénovation urbaine… Comment intègrent-elles la diversité des cultures sportives ?
Avec :
- Antoine Haincourt. Enseignant à l’EM Lyon Business School, son objectif est de faire le lien entre le monde de l'enseignement supérieur et la réalité de l'industrie afin d'avoir un impact sur l'employabilité des étudiants. Ses cours portent sur le leadership transformationnel et la gestion de l'image de marque, en utilisant le sport comme terrain d'étude.
- Jean-Michel Roux. Maître de Conférences et Directeur adjoint du Pôle Sciences Sociales de l’Institut d'Urbanisme & Géographie Alpine (Grenoble). Ses recherches actuelles portent sur l’évolution des stades et équipements sportifs face aux enjeux actuels (sanitaires, sociaux et économiques), et sur le groundhopping, une forme de tourisme de stade en émergence.
Animation :
- Jérémy Cheval. Architecte Urbaniste Ph.D., spécialiste des transformations sociales et spatiales en Chine, il est le coordinateur du Pôle Formation de l’École urbaine de Lyon.
(Lien pour écouter la séance à venir)

Voir la programmation des mercredis de l'Anthropocène d'avril 2021

Voir la programmation des mercredis de l'Anthropocène de mars 2021