Rencontre - débat, Radio

Les Mercredis de l'Anthropocène, saison 5 : programme du mois de juin

Du 2 juin 2021 au 30 juin 2021

De 18h30 à 19h30, sauf pour la séance du 2 juin (17h30-18h30).
- La séance du 2 juin se déroulera exceptionnellement au CENTQUATRE-Paris, dans le cadre de l'exposition Energies Desespoirs / En ligne et en public, sur inscription.
- Les séances des 16 et 23 juin se dérouleront à la Galerie Descours (Lyon 2ème) / En ligne.
- La séance du 30 juin se tiendra à Hôtel71 (Lyon 2ème) / En ligne et en public sur inscription.

Une saison 5 qui s'achève en beauté avec une programmation du mois de juin très riche, qui posera ses micros dans des lieux artistiques à Paris (CENTQUATRE) et à Lyon (Galerie Descours). Retrouvez nos séances, en direct et podcast, autour des récits, du numérique, du soin et des animaux : autant de sujets qui traversent notre monde anthropocène.

Programme du mois de juin 2021

2 juin - Récits dans/de l’Anthropocène
Au CENTQUATRE-PARIS - 17h30/18h30 - En ligne et en public, salle 200 (sur inscription : lien pour s'inscrire)
L’Anthropocène est une période de trouble autant pour les écosystèmes que pour les imaginaires. Faire circuler la pensée à travers différents régimes d’expression, en particulier artistiques et narratifs, permet d’approcher et de partager de nouveaux horizons.
Avec :
- Nicola Delon. Architecte et cofondateur de Encore Heureux Architectes, il revendique une pratique d'architecture engagée qui porte attention au déjà là et explore des modes opératoires à même de répondre aux transformations des conditions d’habitabilité du système Terre. Il a été le co-commissaire des expositions Matière grise (Pavillon de l’Arsenal, 2014) et Lieux infinis (Pavillon français de la Biennale d’architecture de Venise, 2018), et est co-commissaire de Énergies Désespoirs, un monde à réparer (Centquatre-Paris, 2021).
- Catherine Larrère. Philosophe et professeure émérite à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, ses recherches portent sur les questions de philosophie et d’éthique environnementales.
- Raphaël Larrère. Ingénieur agronome et sociologue, il est spécialiste des problématiques d’usages de la nature, ainsi que d’histoire de protection de la nature et d’éthique environnementale.
Ensemble, ils ont publié Le pire n’est pas certain. Essai sur l’aveuglement catastrophiste (Premier Parallèle, 2020), et Penser et agir avec la nature. Une enquête philosophique (La Découverte, 2015).
Animation :
- Valérie Disdier. Historienne de l’art et urbaniste. Après avoir co-créé et dirigé Archipel Centre De Culture Urbaine (Lyon), elle est depuis 2018 responsable du pôle programmation et diffusion de l’École urbaine de Lyon.
- Lien pour écouter la séance

9 juin - Numérique : pérennité programmée
A HÔTEL71 - 18h30/19h30 / Séance en ligne.
Qu’est-ce que la pérennité programmée ? Peut-on faire du réemploi d'éléments technologiques, plutôt que d’en produire de nouveau ? À ce titre, les approches « software defined » semblent particulièrement intéressantes. Est-il possible de dire qu’une part non négligeable, voire très majoritaire, de l’impact carbone des objets réside dans leur production plus que dans leur utilisation ? Les nouvelles technologies impactant toutes les facettes de notre vie, comment contribuer à une société solidaire où le numérique est un levier d’insertion sociale et non un facteur d’exclusion ?
Avec :
- Stéphane Cassé. Ingénieur ESME, il crée en 2001 ECLEO, bureau d’études hardware. Ensuite, il crée deux start up spécialisées dans les réservations hôtelières. Il est aujourd’hui un des associés de Mob-ion, une société de construction de solutions de mobilité électrique en pérennité programmée.
- Victor Estienney. Responsable national des opération de Emmaüs Connect, association qui agit depuis 2013 pour permettre l’inclusion numérique des plus fragiles et contribuer à une société solidaire où le numérique est un levier d’insertion sociale.
- Hervé Rivano. Informaticien, professeur à l'INSA Lyon, il dirige l’équipe commune à Inria et l’INSA, Lyon Agora. Il est membre du laboratoire CITI de l’INSA Lyon, de la Fédération Informatique de Lyon du CNRS, et du Labex IMU. Son activité de recherche s’intéresse aux infrastructures réseaux qui sous-tendent les systèmes urbains numériques.
Animation :
- Valérie Disdier. Historienne de l’art et urbaniste. Après avoir co-créé et dirigé Archipel Centre De Culture Urbaine (Lyon), elle est depuis 2018 responsable du pôle programmation et diffusion de l’École urbaine de Lyon.
- Lire le texte de Hervé Rivano "Réconcilier technologies et sobriété à l’ère du numérique" publié dans Rue89 Lyon.
- Lien pour écouter la séance

16 juin - Les animaux et les humains
A la GALERIE MICHEL DESCOURS - 18h30/19h30 / En ligne. En partenariat avec Radio Bellevue Web et Frigo&Co.
Depuis plusieurs années, des mouvements pro-animaux essaient de porter la parole des animaux ou de défendre l'idée qu'ils auraient une parole à porter. Qu’en est-il ? Qu’apporte la compréhension des échanges d’informations entre animaux aux humains ?
Avec :
- Nicolas Mathevon. Biologiste, spécialiste du comportement animal, professeur à l'université de Saint-Etienne, membre senior de l'Institut universitaire de France et explorateur pour la National Geographic Society. Il étudie les communications acoustiques animales et humaines depuis presque trente ans, a fondé une équipe de recherche dédiée à la bioacoustique (Equipe de Neuro-Ethologie Sensorielle, CNRS, université de Saint-Etienne) et préside actuellement l'International Bioacoustics Society (IBAC). Son dernier livre est Les animaux parlent. Sachons les écouter (2021, Humensciences).
- Jérôme Michalon. Sociologue, chargé de Recherche - CNRS UMR Triangle (Sciences Po Lyon - Université Lyon 2 - École Normale Supérieure Lyon - Université Jean Monnet Saint Etienne), il a publié Panser avec les animaux. Sociologie du soin par le contact animalier (Presses des Mines, 2014).
Animation :
- Laëtitia Mongeard. Docteure en géographie, elle est actuellement post-doctorante à l’École urbaine de Lyon.
- Lire la tribune de Nicolas Mathevon : "Les animaux nous parlent, comment les écouter ?" parue dans Rue89Lyon.
- Lien pour écouter la séance

23 juin - Sur les traces de nos déchets
Enregistrement à la GALERIE MICHEL DESCOURS - 18h30/19h30 / En ligne. En partenariat avec Radio Bellevue Web et Frigo&Co.
Souvent invisibilisée, la gestion des déchets présente des enjeux sociaux et techniques au cœur des défis d’une économie plus circulaire.
Avec :
- Yann Brunet. Doctorant à l’Université Lyon 2, lauréat d’une bourse de thèse de l’Ecole urbaine de Lyon, il est rattaché au Laboratoire d’études rurales et Environnement ville société (UMR5600). Ses recherches portent sur l’étude historique des flux de déchets de trois métropoles au XXe (Lyon, Montréal et Manchester).
- Rémy Gourdon. Professeur à l’Insa de Lyon, rattaché au laboratoire Déchets Eaux Environnement Pollutions (DEEP), il est spécialiste de biophysicochimie environnementale et des traitements biologiques.
Animation :
- Lucas Tiphine. Chargé du développement de la plateforme éditoriale de l’École urbaine de Lyon Anthropocene2050 et coordinateur scientifique de l’Abécédaire de la ville Le Monde Cities/École urbaine de Lyon.
Lien pour écouter la séance à venir

30 juin - Approche collective et communautaire du soin
à HÔTEL71 - 18h30-19h30 - En ligne (sur inscription).
L’épidémie de Covid-19 a ébranlé l’édifice de la santé comme un capital individuel à préserver ou à faire fructifier pour augmenter ses performances. L’échelle mondiale de la pandémie et les principes mêmes de la contagion nous ont brutalement rappelé les interdépendances dans lesquelles nous vivons et la vanité d’un humain déconnecté du reste du monde. Dans quelle communauté la santé s’inscrit-elle alors ? Comment pouvons-nous prendre soin collectivement ?
Avec :
- Benjamin Cohadon et Donia Sahtel. Tous deux travaillent au sein du Village 2 santé, un centre de santé communautaire autogéré à Échirolles, en périphérie de Grenoble, qui tente de répondre aux inégalités sociales de santé du quartier.
- Maria Grace Salamanca Gonzales. Docteure en philosophie dans le cadre d'une codirection entre l’Université de Lyon et le Programme Actores Sociales de la Flora Medicinal en México del Instituto Nacional de Antropología e Historia (Mexique). Elle est parallèlement praticienne des esthétiques décoloniales (sociodrame, théâtre de l’opprimé, théâtre playback et théâtre spontané).
Animation :
- Bérénice Gagne. Issue d’un parcours de formation pluridisciplinaire entre littérature, sciences du langage et sciences politiques, elle est en veille sur l’Anthropocène pour l’École urbaine de Lyon depuis 2019.
Lien pour écouter la séance à venir

Programme, textes et podcasts Les Mercredis de l'Anthropocène - mars 2021

Programme, textes et podcasts Les Mercredis de l'Anthropocène - avril 2021

Programme, textes et podcasts Les Mercredis de l'Anthropocène - mai 2021