La Fabrique des Questions Simples

Du 5 juillet 2021 au 31 décembre 2021

© DR
© DR

La Fabrique des Questions Simples est un projet issu de la structure de recherche IXXI (Institut Rhônalpin des Systèmes Complexes, ENS de Lyon) et de l’Institut Michel Serres, soutenu par l'Ecole urbaine de Lyon. Son objectif : structurer un incubateur pour une recherche impliquée, c'est à dire une recherche qui se construit en dehors des distinctions disciplinaires, dans un espace de reconnaissance du pluralisme des savoirs, associant différents types d'acteurs et soucieuse de sa diffusion à des publics larges. Eclairage sur la démarche, les objectifs et activités de la Fabrique.

Contexte et enjeux :

Le réchauffement climatique, l'effondrement de la biodiversité, le franchissement des limites planétaires, etc. sont autant d’enjeux contemporains dont la compréhension dépasse les frontières disciplinaires, voire scientifiques. Cette nouvelle donne remet en cause l'organisation, le rôle et les missions des chercheurs. Le propre de la démarche scientifique est de se poser des questions formulées de manière précise pour contribuer à l’avancée des connaissances à l’intérieur d’une discipline. La complexité des questions de recherche répond à un besoin de s’inscrire dans un corpus de connaissances spécifiques et un cadre de méthodologies établies. La proposition de la FQS est de partir de questions "simples". C'est-à-dire des questions larges, compréhensibles et saisissables par tous, mais qui ne peuvent pas être travaillées sous un seul angle disciplinaire ou académique, car elles appellent des réponses complexes en ouvrant des nouveaux champs de recherche.

Objectifs de la Fabrique :

L’objectif de la FQS est de structurer un incubateur pour une recherche impliquée. C’est à dire une recherche qui se construit en dehors des distinctions disciplinaires, dans un espace de reconnaissance du pluralisme des savoirs (académiques et vernaculaires), associant différents types d'acteurs et soucieuse de sa diffusion à des publics larges. L'objectif est d'accompagner des chercheurs, des collectifs, des acteurs de la société civile dans leurs expérimentations tout en développant une démarche réflexive sur les enjeux, les pratiques et les valeurs de la recherche à l'heure de changements l’anthropocène pour "apprendre en faisant".

Les types d'activités :


Au-delà de faire émerger de nouveaux projets, la FQS cherche à fédérer et à se nourrir des initiatives et des énergies qui existent déjà sur le territoire lyonnais et sa communauté scientifique pour leur offrir un espace d'expérimentation et un accompagnement dans leurs démarches. La FQS développe des activités à la rencontre entre science, pratique et politique, qui associent donc étroitement les acteurs de la gouvernance, de l’activité socio-économique, et du secteur académique.

Cela se décline par plusieurs axes se nourrissant les uns des autres :

• Accompagner des chercheurs et des acteurs locaux dans le développement de projets de recherche-action, recherche participative, par de l'ingénierie de projet, de la mise en relation etc.

• Assurer la valorisation de ces projets et de ces acteurs vers un plus large public : scolaire, universitaire, acteur socio-économique, administration publique, citoyen etc., en créant différents formats de vulgarisation et en pratiquant un partage des savoirs, des données et des résultats : publications en open access, logiciels open source, licences libres, y compris pour une utilisation commerciale, des activités commerciales sans profit ou avec profit indexé sur les résultats en termes de biodiversité et de climat.

• Interroger les chercheurs sur leurs pratiques et l'objet final de leur recherche ; répondre à un malaise de certains chercheurs ressentant une déconnexion de leur activité face aux enjeux globaux (et locaux); redonner du sens au métier de chercheur (face aux impératifs institutionnels de performance académique).

• Développer un réseau de praticiens de la recherche impliquée (académiques et non académiques) venant nourrir une démarche réflexive sur la pratique de ce type de démarches, leurs enjeux, freins et leviers, sur l'utilité sociale immédiate de la recherche, le retour vers la société etc.

Contact : contact@simple-question.org

Enseignants-chercheurs impliqués dans la Fabrique des Questions Simples :

- Pablo Jensen - DR CNRS - Laboratoire de Physique de l'ENS de Lyon - IXXI (Institut Rhônalpin des Systèmes Complexes).
- Olivier Hamant - DR INRAE - Laboratoire Reproduction et développement des Plantes - ENS Lyon - Institut Michel Serres.
- Stéphane Grumbach - DR INRIA - IXXI - ENS de Lyon.
- Marie Thérèse Charreyre - DR CNRS - Laboratoire Ingénierie des Matériaux polymères - Université Claude Bernard Lyon 1.
- Eric Tannier - DR INRIA - Laboratoire de Biométrie et Biologie Évolutive - Université Claude Bernard Lyon 1. 
- Anne-Laure Fougères - PR - Institut Camille Jourdan - Université Claude Bernard Lyon 1.
- Magali Ollagnier Beldame - CR CNRS - Laboratoire Interactions, Corpus, Apprentissage, Représentations - ENS de Lyon.
- Valérie Colomb - MCF - Equipe de recherche de Lyon en sciences de l'information et de la communication - Sciences Po Lyon.
- Gérard Vidal - Institut Français de l'éducation - ENS de Lyon.
- Freddy Bouchet - DR CNRS - Laboratoire de physique - ENS de Lyon.
- Philippe Billet - PR - Institut de droit de l'environnement - Université Jean Moulin Lyon 3.
- Edith Planche - chercheuse associée EVS - Fondatrice de l'association "Science et Art".

Lien vers la newsletter de la Fabrique des Questions Simples