Vous êtes ici : Version française > Formation > Formations inter-mentions de master

Formations inter-mentions de master

En tant qu’une plate-forme de convergence, l’Ecole urbaine de Lyon s’engage à offrir un programme pédagogique complémentaire, apportant une qualification dans le domaine de l’urbain anthropocène. Pour cela, l’EUL propose des activités innovantes et interdisciplinaires qui sont ouvertes à l’ensemble des étudiants des mentions de master en partenaire avec l'EUL. Il s’agit en premier lieu de sensibiliser aux sujets et thèmes de l’EUL, ainsi que de soutenir de nouvelles propositions pédagogiques.

Les propositions peuvent provenir des projets de formation labellisés via Appel à labellisation des formations innovantes EUL, que l'EUL soutient et accompagne dans leur conduite et leurs productions.

Contact : Isabelle.Vio@universite-lyon.fr

Les activités inter-mentions de master 2020-2021 :

Atelier d’initiation à l’Anthropologie Filmée


Descriptif :
Le Lab'AF vise à proposer une formation en anthropologie filmée qui dépasse la seule initiation technique à l'usage de la vidéo. Précisément, c'est en raison de son approche par l'ethnographie filmée des interactions sociales qu'il devient possible de pratiquer son terrain de recherche avec un téléphone portable, un appareil photo numérique ou un camescope handycam, en réalisant une petite forme documentaire.

. Formateur : Christian Lallier, anthropologue
Atelier complet

Atelier intensif « Création sonore sur l’urbain anthropocène »


Les étudiants, repartis en groupes de trois ou quatre, auront une semaine pour réaliser une courte création sonore (de 5 à 10 min) qui explorera de manière sensible et créative une dimension de l’urbain anthropocène.
Le sonore devient, en effet, un médium pour faire exister et mettre en scène des espaces, des territoires ou encore des histoires de vie. Par sa dimension immersive et évocatrice, le son dessine d'autres contours à l'urbain anthropocène en proposant une expérience sensible et intime, qui résonne et se veut complémentaire des approches universitaires et des travaux de re-cherche en sciences humaines et sociales.

Formateurs : Matthieu Adam, Hervé Rivano
Atelier complet

Atelier VEA - « Véhicule Autonome »


La technologie progresse très vite autour de la robotique et du Véhicule Autonome, comme, par exemple, les robots-taxis testés par Uber à Pittsburgh, ou la navette Navya en cours d’essai à Lyon. Ainsi, les expérimentations se multiplient, les réglementations s’adaptent dans tous les pays, et l’idée de mobilité sans chauffeur émerge progressivement dans les représentations collectives. Il apparaît intéressant d’explorer les éléments d’anticipation concrets et pédagogiques des enjeux que représente cette nouvelle technologie, à travers un exercice prospectif conduisant à imaginer ses conséquences sur les projets de transports publics à venir, en prenant en compte les éléments techniques qui, tout à la fois, ouvrent et limitent les champs des possibles, en anticipant leurs interactions avec les territoires urbains (à l’évidence différentes entre le centre dense, la banlieue proche et le périurbain diffus), ainsi qu’en estimant leurs conséquences économiques, sociales, énergétiques et environnementales.

Un tel travail relève autant de questions stratégiques, pour les acteurs du domaine des transports et de l’urbanisme, que de questions de recherche. Ainsi, des praticiens prove-nant d’horizons divers (acteurs publics locaux, bureaux d’études, gestionnaires de réseaux) interviendront au côté de chercheurs universitaires pour animer ce cours.

Ce cours propose un atelier destiné à amener les étudiants à s’interroger par eux-mêmes sur les enjeux liés aux mobilités quotidiennes et à leurs impacts sur les territoires urbains. Son objectif est, ainsi, plus que d'acquérir des connaissances universitaires, de favoriser le travail en équipe, la créativité et, en termes de savoir-faire, la capacité à restituer de manière construite, simple et attractive les éléments discutés dans le cadre de scénarios appliqués à différents types de territoires ur-bains de l’agglomération lyonnaise et développés au sein des groupes.

. Formateurs : Jean-Pierre Nicolas & Nicolas Chiabaut
Atelier Complet

Atelier « Scénario de crise » : Serious game


Les crises environnementales, les catastrophes d’origines naturelle ou industrielle, ainsi que les menaces majeures (événement sécuritaire, attentat ...) composent, aujourd’hui, une réalité que les pouvoirs publics comme le citoyen doivent prendre en compte. Du niveau local à l’international, des dispositifs de prévention des risques et de planification de la réponse institutionnelle existent. Tous caractérisés par des interactions entre des acteurs aux métiers et aux compétences très diversifiés.
Afin de questionner la vulnérabilité et la dynamique des espaces urbains, dans un contexte de changement global, les étudiants, provenant de disciplines différentes (géographe, économie, ingénierie, droit), sont mis en situation d'une crise virtuelle (accident de transport, crise naturelle, etc.), en tant qu'acteur ou observateur. Avec l'accompagnement des enseignants chercheurs et des professionnels (IRMa, opérationnels de gestion de crise, services d'Etat), ils prennent des décisions qui influent sur le déroulement de la crise et sur son bilan, via trois outils de simulation de crise : Exocrisis, iCrisis TM et Cit’in Crise.

Chercheurs impliqués :

- Alicja TARDY, Responsable de la Formation Spécialisée Sciences et Techniques de l'Environnement à l'Ecole des Mines de Saint-Etienne.
- Eric PIATYSZEK, maitre assistant, département Génie de l’environnement et des organisations – Institut Henri Fayol, l'Ecole des Mines Saint-Etienne.
- Philippe POLOMÉ, Professeur à l'Université Lumière Lyon 2, doyen de la faculté Sciences économiques et de gestion, coordinateur du master Risque et Environnement.
- Marie AUGENDRE, géographe, maître de conférence à l'Université Lumière Lyon 2, membre du laboratoire EVS-UMR 5600.

Formateurs :
- François GIANNOCCARO, directeur de l’Institut des Risques Majeurs (IRMa) de Grenoble.
- Guilhem DUPUIS, Responsable du réseau experts, des exercices et entraînements à l’Institut des Risques Majeurs (IRMa) de Grenoble.

Atelier complet


 

"À quoi rêvent les maquettes" - Atelier usages participatifs de la maquette augmentée


L’atelier porte sur les potentialités techniques et sociales des maquettes de territoires, comme des instruments technologiques au service de l’intelligibilité des territoires, mais aussi comme de véritables « médias ». Objets physiques, augmentés par des visualisations de données numériques ou modélisation numé-rique 3D de géovisualisations, les maquettes sont diverses, et touchent des publics variés : experts, citoyens.

L’objectif de l’atelier est la création d'opportunités d'usages participatifs à destination de non-experts et l’adaptation concrète de la modélisation urbaine à ceux-ci (types de données, type d’in-teractivité, choix graphiques…).

Chercheurs impliqués :
- Julia Bonaccorsi : professeure en Sciences de l’information et de la communication à l’Université Lyon 2.
- Gilles Gesquière : professeur à l'Université Lumière Lyon 2. Il enseigne dans un programme de formation dédié aux jeux vidéo, appelé Gamagora.
- Thierry Joliveau : professeur de géographie et géomatique à l'Université Jean Monnet de Saint-Etienne et chercheur de l’UMR Environnement-Ville-Société.

Atelier Complet

Atelier d’écriture immersive et documentaire avec Joy Sorman


Cet atelier est l’occasion d’engager une réflexion, par la pratique, sur la manière dont la langue et l’écriture participent tant à la fabrique de la connaissance qu’à sa diffusion. Les laboratoires d’écriture sont divers. Il s’agit ici, en connivence avec une auteure, d’expérimenter, de questionner les écritures d’enquêtes, qu’elles soient fondées sur la recherche documentaire ou sur l’immersion dans un milieu.

Afin de vous préparer à profiter pleinement de cette expérience, nous vous demandons de lire deux livres de Joy Sorman en amont de l’atelier, puis nous vous offrirons son prochain livre à paraître aux éditions Flammarion, pour lequel, durant une année, elle est allée chaque jour passer une journée dans le service fermé d’un hôpital psychiatrique.

Calendrier & Déroulé : en cours de re-programmation - dans l’attente des directives sanitaires.
- Mercredi 25 novembre
10h - 13h : chacun présente son sujet de recherche, en quelques minutes, suivi d’un temps d’échange autour des lectures avec Joy Sorman, de vos remarques, de vos questions…
14h - 17h : exploration, dans le lieu d’immersion choisi. ex : l’échangeur de Perrrache
Jeudi 26 novembre
10h - 13h : temps de travail et d’échange autour de la notion de « point de vue ».
14h - 17h : séance d’écoute : écrire les sons, les paroles entendues.
Distribution du livre, à paraître chez Flammarion, de Joy Sorman : récit d’immersion dans un service Psychiatrique.
Du 26 novembre au 10 décembre : immersion et écriture individuelle
Jeudi 10 décembre
10h - 13h : l’écriture de la parole dans les récits et romans de Joy Sorman.
14h - 17h : lecture et discussion autour des textes écrits par tous (3 000 à 5 000 signes)
Vendredi 11 décembre :
10h - 17 h : travail d’écriture sur les textes avec Joy Sorman et les participants à l’atelier.
Du 25 au 31 janvier 2021: semaine "À l’École de l’Anthropocène" / journée de restitution à programmer.
Joy Sorman participera à une rencontre, dans le cadre de la thématique sur la santé globale.

Bibliographie à lire :
- Joy Sorman, L'inhabitable, L'arbalète, Gallimard, 2016, (88 pages).
Une expérience aux frontières du reportage et du récit, de l'enquête et de la dérive urbaine.
- Joy Sorman, Comme une bête, Folio, 2014 (169 pages)
Comme une bête est l'histoire d'un jeune homme qui aime les vaches au point de devenir boucher.

Lieu : À confirmer
Jauge : 10 à 15

Atelier de théâtre action


Participation au séminaire « Peuple autochtones », un atelier de théâtre action dans le cadre de la semaine "À l’école de l’Anthropocène" en janvier 2021.

- Intervenante : Maria Grace Salamanca.
- Calendrier et déroulé :
Lundi 25 janvier : 14h-16h, introduction
Mardi 26 janvier : 10h-12h, atelier théâtre action : sentir et penser, construire une écoute différente. Puis, 14h-16h, séminaire Peuples autochtones (programmation en cours).
Mercredi 27 janvier : 10h-13h Atelier théâtre action : La représentation de l’altérité - L’auto-représentation & 14h 16h séminaire Peuples autochtones (programmation en cours)
Jeudi 28 janvier : 10h 12h : Qu’est-ce qu’un dialogue inter-culturel ?

Lieux : H7, quai Perrache & Musée des Confluences (sous réserve)

Atelier Enquêter


Dans le cadre de la résidence de l’écrivain Camille de Toledo Enquêter, enquêter, mais pour élucider quel crime ?

Arts et sciences sociales partagent, entre autres, une propension à l’investigation. Leur liberté n’a toutefois pas les mêmes contraintes, leur position vis-à-vis du « crime » n’est pas identique : « Nous connaissons toujours l’assassin par avance », disait Giovanni Levi, en positionnant l’historien face à ses objets et à la tâche de reconstruction qui l’attend. Est-ce le cas pour tous ?

Accompagnés par Camille de Toledo et par son travail, cet atelier se propose de réfléchir ensemble, à partir des points de vue propres de chacun, aux différents éléments de l’enquête : qu’est-ce qu’un indice ? Comment les rassemblons-nous et leur donnons-nous un sens ? Qu’est-ce que nous pouvons apprendre et emprunter les uns des autres ? Comment la contamination entre pratiques et sensibilités différentes peut-elle faire bouger les frontières entre les disciplines et nous amener à proposer des reconstitutions efficaces ? Quels sont les langages du partage des résultats de l’enquête ?
- Chercheure impliquée : Monica Martinat, Professeur d’histoire moderne à l'Université Lumière Lyon 2.
- Intervenant : Camille de Toledo.
- Calendrier :
Lundi 25 janvier 2021 :
10h-12h : introduction et préparation du travail avec Monica Martinat
14h-15h : visite de la « chambre d’enquête » - rencontre avec Camille de Toledo
15h-17h : premières discussions avec Camille de Toledo autour de la construction de la chambre.

Mardi 26 janvier 2021
:
9h30-12h30 : enquêtes et enquêteurs entre sciences humaines et sociales et littérature avec Moni-ca Martinat.
14h30-17h30 : True Detective, The Wire, Le lieutenant Colombo : modèles télévisuels d’enquête.

Mercredi 27 janvier 2021 :
9h30-12h30 : une enquête particulière autour des livres Thésée, sa vie nouvelle, Verdier, 2020 et de Hertzl, une histoire européenne, Denoël, 2018.
14h30-16h30 : rencontre avec Camille de Toledo Thésée, sa vie nouvelle & la Chambre d’enquête.
16h30 - 18h : séminaire du cycle des enquêtes - Camille de Toledo invite Hervé Mazurel, historien, pour une discussion autour des motifs de l’enquête.
https://www.sondekla.com/pro/event/10978

Lieu : H7 - Lyon 2ème durant la semaine "À l’école de l’Anthropocène".

Voyage d’étude - (programmation en cours)


Contact Christian Montès : christian.montes@univ-lyon2.fr

Initiative étudiante


L'initiative étudiante portera, cette année, sur l'insertion professionnelle et le devenir des étudiant.es du Master VEU. Cette activité commune sera pilotée par Muriel Maillefert, en lien avec l'association Urbagora 2.0.

Une politique culturelle en milieu urbain : tracer des perspectives pour améliorer l’offre de culture et la participation habitant


Un projet de réflexion sur la cartographie des pratiques et des équipements culturels au niveau local et de valorisation sur la culture dans un territoire communal.
Commande/scénario : Villeurbanne, ville de près de 150 000 habitants, 2e commune de la Métropole de Lyon, parmi les 20 plus grandes villes de France en terme de population, réfléchit à se porter candidate au label "Capitale française de la culture" nouvellement créé par le ministère de la culture et qui sera attribué tous les deux ans. https://capitale-culture.fr/

Auprès de l'adjoint en charge de la culture, vous préparerez un dossier de candidature (une vingtaine de pages) qui serait destiné à permettre à la ville de franchir le cap de la présélection.

Une présentation des structures culturelles de la ville et de ses caractères principaux sera effectuée par l'adjoint, qui pourra offrir des salles de réunion ponctuellement et faire le lien avec des entretiens d'acteurs. On attendra particulièrement des offres sur trois points précis du cahier des charges : « participation des habitants », « solidarité territoriale » et « inscription dans la durée », qui peuvent mobiliser les compétences acquises en master VEU.

Pour cela, une bonne connaissance du territoire, par une enquête de terrain, est souhaitable et le groupe-projet devra se déplacer sur le territoire de la commune.

- Rendu pour l’évaluation : production d’un petit dossier semblable à ce que le jury du concours « capitale de la culture » attendrait (20 pages) et présentation orale des résultats de la recherche.
- Modalités d’encadrement : trois rendez-vous avec le commanditaire : au début, à mi-parcours et en fin de travail, échanges par mail et par téléphone voire rendez-vous ad hoc si besoin. Facilitation des démarches pour interroger des témoins clés.

Calendrier et déroulé : informations à venir 

Modalités d'inscription

Qui peut s'inscrire ?


A priori, la proposition des formations innovantes s'adresse aux étudiants des mentions de master en partenariat avec l'Ecole urbaine de Lyon. Mais, ces formations transversales peuvent être aussi ouvertes aux étudiants d'autres masters, en fonction de leur profil académique et/ou leur projet personnel professionnel.

Comment s'inscrire?


Inscription en ligne aux activités transdisciplinaires inter masters 2020-2021

Informations - contact :
Isabelle Vio — Chargée de mission Médiation
Hôtel 71 — 71 quai Perrache, Lyon 2e
isabelle.vio@universite-lyon.fr

Comment valoriser la participation ?

Concernant l’évaluation pédagogique de telles activités, les mentions de master en partenariat avec l'EUL peuvent affecter des crédits ECTS, que ce soit par la création même de l’offre pédagogique, ou par la réaffectation de crédits existants (UE libre, UE projet…). Ceci est laissé à la discrétion des formations.

Les modalités d'évaluation seront fixées par les responsables de projets de formation et communiquées au moment de l'inscription.

L'EUL propose une plateforme numérique pour valoriser productions et restitutions, de même qu’accompagne la fabrication de portfolios pour les étudiants participants et leur délivre une attestation de suivi en fin d'année scolaire.