Création d'une chaire de recherche entre l'Université d'Ottawa et l'Ecole urbaine de Lyon sur l'urbain anthropocène

Du 9 février 2021 au 9 février 2022

Une chaire de recherche conjointe entre l’Université d’Ottawa et l’École urbaine de Lyon (Université de Lyon) a été lancée le 29 janvier dernier. Elle se penchera sur la relation entre la croissance accélérée des villes et la crise climatique, ses conséquences, ainsi que les façons de relever les défis connexes.

Le titulaire de la chaire, l’anthropologue et professeur à la Faculté des sciences sociales de l'Université d'Ottawa, Vincent Mirza, travaillera en étroite collaboration avec Michel Lussault, géographe et directeur de l’École urbaine de Lyon.

« Le changement global étant au centre de nos préoccupations, nous avons créé cette chaire de recherche conjointe afin de faire émerger des outils communs pour faire face aux enjeux urbains et anthropocèniques actuels et développer des thèmes de recherches autour des villes et de l’anthropocène », estime le professeur Mirza.

La chaire mettra en oeuvre une  approche créative et expérimentale afin d’élaborer des solutions qui répondront à cette situation sans précédent. Seront ainsi déployées, notamment, les actions suivantes :

- se doter d'une approche interdisciplinaire faisant appel à des expertises diversifiées (anthropologie, géographie, urbanisme, droit, biologie, génie, économie, politique et études environnementales)
- encourager le débat public
- favoriser le partage des connaissances dans un réseau international
- développer la mobilité des chercheurs et chercheuses et des étudiants et étudiantes s’intéressant aux processus urbains et à l’anthropocène.

En savoir plus sur le site de l'Université d'Ottawa

Illustration ci-dessus : L'artiste et employé de l'Université d'Ottawa, Roméo Godin, a été mandaté pour peindre une œuvre inspirée de l’urbain anthropocène dans le cadre du lancement de la chaire de recherche.