Vous êtes ici : Version française > Formation

Cours public 2021 - Au regard de « l’urbanité » : la campagne en France aujourd’hui, par Claire Delfosse

Calendrier :

Séance 1 : 25 janvier 2021, 18h30
Séance 2 : 7 avril 2021, 11h
Séance 3 : 14 avril, 11h
Séance 4 : 6 mai 2021, 9h30
Séance 5 : 20 mai 2021, 9h30

Revoir la 1ère séance :



Vidéo de la séance 2 - 7 avril (11h-12h).



Vidéo de la séance 3 (14 avril, 14h) :


Présentation :


La campagne, la ruralité, le rural ont rarement été autant invoqués et discutés que ces deux dernières années. La crise des gilets jaunes a questionné la mobilité en milieu rural et la précarité, ainsi que le recul des services. Celle de la Covid en a fait un espace attractif où il fait bon vivre en temps de confinement. Deux images souvent opposées ont alors été évoquées : celle d’un espace marginalisé par la « métropolisation », voire d’un espace de relégation, et celle d’un espace attractif qu’illustre l’expression « désir de campagne » que l’on a souvent retrouvé sous la plume des journalistes au cours de ces derniers mois. Toutefois plusieurs indicateurs montrent que la « ruralité » change d’image et n’est plus cet espace dont il faut compenser les handicaps, mais un espace d’innovations où les alternatives prospèrent, un espace qui participe des transitions. La création d’un secrétariat d’Etat à la ruralité et les missions qui lui sont assignées illustrent ce changement de vision.

Ce cours vise ainsi à interroger la campagne en France aujourd’hui, au regard de « l’urbanité ». La définition du rural est sujette à controverses et débats épistémologiques depuis plusieurs décennies. La nouvelle définition de la ruralité sollicitée par les acteurs ruraux et « actée » par l’Insee en donne enfin une définition positive et illustre le changement d’image du rural. Il n’est plus question de nier la ruralité en raison de l’attrait même qu’elle suscite, y compris auprès des jeunes qui vont s’y installer avec des projets innovants, alternatifs, qui réinventent ce qui a pu être des caractéristiques de la ruralité (pluriactivité, solidarités, collectifs, …).

Nous verrons ensuite ce que vivre dans le rural peut signifier à travers quelques thèmes et comment à travers eux émergent des spécificités rurales. Celles-ci guident des logiques d’acteurs et appellent des politiques différentes. Ces thèmes illustreront aussi ce que peut signifier vivre dans le rural aujourd’hui, mais un rural « relié » à la ville ou plutôt aux villes (petites, moyennes et métropoles).

Le premier thème sera celui de la culture. La culture, en effet, est inhérente à la définition de la ruralité et aux représentations que l’on se fait de l’espace rural. Quand on parle de culture, on est souvent dans des contrastes, voire des oppositions qui ne sont pas sans rappeler les images contradictoires que l’on peut avoir du rural.

Suivra le thème de l’alimentation qui est devenue une question sociétale majeure et qui suscite de nombreux travaux de recherche dans lesquels les villes ont la part belle. Pourtant les enjeux alimentaires concernent aussi les territoires ruraux. De quelles ressources disposent les habitants des espaces ruraux français pour se nourrir, quelles stratégies anciennes ou renouvelées mettent-ils en œuvre ? Quelles politiques alimentaires sont mises en œuvre? Ces questions s’inscrivent dans des dynamiques complexes qui mêlent à la fois attachement à un approvisionnement de proximité, mutations de l’agriculture et implication des acteurs qu’ils soient nouveaux habitants, ou habitants ancrés.

Souvent associés à l’alimentation en milieu rural nous consacrerons ensuite une séance aux jardins. Ils ont été mis à l’honneur lors du confinement mais ils faisaient déjà l’objet de réinvestissements entre urbain et rural. Dans les espaces ruraux qui se caractérisent plutôt par les jardins individuels, les jardins collectifs se diffusent et suscitent de multiples innovations/adaptations à partir des modèles « urbains. Les jardins sont aussi le support de la création de nouvelles activités, participent également de la recherche d’autonomie alimentaire par de nouveaux installés individuellement ou en collectifs. Ils sont aussi souvent le support ou l’occasion de réseaux et partenariats entre ruraux et citadins pour la préservation et la valorisation de la biodiversité domestique.

Enfin, nous consacrerons une séance aux spécificités que peuvent pendre la pauvreté et à la précarité en milieu rural et les politiques de lutte qui y sont conduites.

Ces différentes séances seront l’occasion de ré-interroger les liens ville-campagne, les réseaux et formes d’hybridation qui se tissent entre ces territoires, la question de la mobilité en milieu rural et celle de la réhabilitation/renouveau de l’itinérance.

Biographie de Claire Delfosse


Quelques publications récentes :
DELFOSSE C., POULOT M. (coord), 2019, Les espaces ruraux en France : des espaces d’innovation ?, BAGF, n° 96-4.
DELFOSSE Claire, 2019, L’alimentation : un nouvel enjeu pour les espaces ruraux, L'Information géographique, 2019/4 (Vol. 83), p. 34-54. DOI : 10.3917/lig.904.0034. URL : https://www.cairn.info/revue-l-information-geographique-2019-4-page-34.htm..
DELFOSSE C., 2018, La culture dans les ruralités : lieux et réseaux in dir Yves Jean et Laurent Rieutort, Les espaces ruraux en France, Paris, Armand Colin, pp. 332-355.
DELFOSSE C., FERRAND M., GRIMAUT P., GANIVET G., 2019, La pauvreté en rural ; quels acteurs, quelles actions pour quels projets ? L’exemple de la région Auvergne-Rhône-Alpes, BAGF, n°96-4.
DELFOSSE C., 2016, La valorisation de la biodiversité domestique cultivée, une nouvelle ressource pour les espaces ruraux ? in dir Eric Glon et Bernard Pecqueur Au cœur des territoires créatifs ? Proximités et ressources territoriales, Rennes, PUR.